Sign In

AYOUB EN MÉMOIRE. PLUS JAMAIS ÇA.

2023-08-25T15:36:02+00:00
2023-08-25T16:15:33+00:00
Solidarité
Partage Max25 août 2023Dernière mise à jour :Il y a 11 mois
AYOUB EN MÉMOIRE. PLUS JAMAIS ÇA.
Par Regragui Nourreddine et communiqué
Moment de tristesse chez les membres de l’association Riad Al Amal avec , la généreuse et sympathique, GHIZLANE NAAMANE , présidente et fédératrice. Oui , à l’heure des vacances de cet été 2023 , une douche écossaise est venu ternir les bonnes âmes et ma foi , combien , elles sont nombreuses à l’association citée haut , domiciliée au début du quartier Bourgogne ( Casablanca) .Oui comme annoncé et relaté par GHIZLANE, l’émoi  est immense , ainsi  C’est avec une grande tristesse et un immense chagrin, que j’annonce le tragique décès de l’un de nos enfants de l’association Riad al amal, qui était en situation de rue, il s’agit de Ayoub, âgé de 12 ans.
Cet enfant a été renversé par une voiture à 7h du matin, par un ivrogne, qui a pris la fuite, alors qu’il jouait avec ses amis au bord du trottoir.
Grâce à Dieu et à la performance de la police marocaine, le conducteur a été arrêté.
Mais ceci ne rendra pas l’âme à ce petit garçon qui n’a rien encore vu de la vie que son désastre.
Screenshot 20230825 161216 WhatsApp - Partage Max
Ayoub était un enfant très intelligent, qui voulait s’en sortir, l’association l’avait pris en charge pour reprendre ses études et améliorer sa vie familiale, mais les conditions compliquées dans laquelle il vivait, dépassaient les capacités de l’association.
Nous avons partagé énormément de bons souvenirs avec le défunt, en particulier, le jour où il a pris le micro, au côté du grand humoriste Said Naciri, sur scène, pour dire que c’était la première fois qu’il rentrait dans une salle de cinéma, ce qui a fait pleurer l’assistance Casablancaise.
Screenshot 20230825 161227 WhatsApp - Partage Max
Ou le souvenir du jour où on était parti au centre commercial pour lui acheter ses tenues d’école, ou encore son premier jour de classe.
Je me rappelle encore de Ayoub, lorsqu’on avait organisé une sortie en présence de sa mère, à Rabat, pendant le trajet il m’a récité l’alphabet, la table de multiplication et il a fini le trajet sa tête sur mon épaule endormi, dans une zénitude qu’il n’avait rarement connue, d’après lui.
Screenshot 20230825 160712 WhatsApp - Partage Max
Qui est responsable de ce désastre?
Qui devrions nous blâmer ?
Jusqu’à quand la ville de Casablanca manquera t’ elle de centre d’hébergement pour mineurs ?
A quand la protection et la prise en charge des enfants en situation de rue, vont elles être prises au sérieux?
Il ne s’agit plus que de mineurs mais de nouveau-nés, de plus en plus, une réelle bombe à retardement.
Chacun de ces enfants vit un supplice partagés entre la violence, la drogue, le viol….Mais alors, quand les responsables vont ils réagir ?
Combien de Ayoub vont ils encore payer avant qu’on ne réagissent sérieusement et efficacement contre ce fléau.
Ayoub, vivra dans notre cœur, cétait encore un ange, qu’il repose en paix, et que Dieu nous aident à sauver le maximum de ces enfants, livrés à eux-mêmes, entre la drogue, la mendicité et la violence.
Madame Naamane Ghizlane
Présidente de l’association Riad al amal.
Lien Court

Laisser un avis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Termes des commentaires :

You can edit this text from "NewsBT Panel" to match the comments rules on your site